rechercher dans le catalogue

 

 

 

Partager "Navigation rapide" sur facebookPartager "Navigation rapide" sur twitterLien permanent
Partager "fil twitter festival 2017" sur facebookPartager "fil twitter festival 2017" sur twitterLien permanent
Calendrier
« novembre 2017 »
Calendrier en jours du mois
lunmarmerjeuvensamdim
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Prochains évènements
AccueilCritiques rédigées par Gaëlle

S'abonner au flux RSS dans une nouvelle fenêtre
Critiques rédigées par Gaëlle

 

Un sac de billes (Christian Duguay)

note: 3Une épopée à hauteur d'enfant Gaëlle - 21 juin 2017

Un sac de billes c'est la véritable histoire de Joseph Joffo. C'est un roman (ER JOF), adapté en BD par Kris et Vincent Bailly (BD KRI U1) qui débarque à l'écran en janvier 2017. Une leçon de survie, une épopée à hauteur d'enfant.

Boyhood (Richard Linklater)

note: 2Ellar Coltrane de 6 à 18 ans Gaëlle - 21 juin 2017

Dans Boyhood, film presque documentaire, on suit les membres d'une famille sur douze années. Ce n'est pas tant les péripéties que l'on guette mais plutôt les évolutions physiques de chaque personnage.

Divines (Houda Benyamina)

note: 5Une pépite ! Gaëlle - 21 juin 2017

Une pépite cinématographique à voir absolument ! Surtout si vous êtes toujours sous le choc de La Haine de Mathieu Kassovitz (1995) aussi disponible à la médiathèque.

The lobster (Yorgos Lanthimos)

note: 3Il paiera son célibat Gaëlle - 21 juin 2017

On ne regarde pas un film du réalisateur grec Yórgos Lánthimos sans avoir été prévenu. Ça va être n'importe quoi, une langue cinématographique à apprivoiser et surtout des images sublimes à digérer. Des slow-motions en veux-tu en voilà. The Lobster reste en tête pour une durée indéterminée.

Juste la fin du monde (Xavier Dolan)

note: 5Le retour du fils prodigue Gaëlle - 21 juin 2017

Adapté d'une pièce de Jean-Luc Lagarce, Juste la fin du monde peint le portrait d'une famille à laquelle on peut associer les lexiques de la folie et de l'amour. Louis, le fils prodigue est de retour dans sa famille après douze ans. Les retrouvailles durent une journée et quelle journée !

Seuls n° 10
La machine à démourir (Fabien Vehlmann)

note: 3Ils sont cinq... mais ils sont seuls Gaëlle - 21 juin 2017

Yvan, Leïla, Camille, Terry et Dodji sont dispersés dans Le Monde des Limbes. Dans cet album nous suivons Terry qui va tenter de construire une "machine à démourir". Celle-ci devrait leur permettre de quitter le Monde des Limbes et de retourner dans le monde des vivants. La série a été adaptée au cinéma par David Moreau, sortie le 8 février dernier.

La terre des fils (Gipi)

note: 4Rapports (in-)humains Gaëlle - 21 juin 2017

La terre des fils, ça bouscule, ça dérange et ça se passe juste après la fin du monde, vue par Gipi. Le cahier laissé par leur père devient une obsession pour les fils analphabètes comme pour le lecteur.

Magasin général n° 1
Marie (Régis Loisel)

note: 4Une série BD à l'accent quebecois Gaëlle - 28 avril 2017

L'histoire de Magasin général se déroule dans un village du Québec rural au début des années 20. Elle gravite autour d'un personnage féminin, Marie.
Le village de Notre-Dame-des-Lacs va être le décor d'un souffle nouveau et incandescent qui va perdurer sur 9 tomes, au gré des saisons.
Amitié, amour, humour et poésie.

Crève saucisse (Pascal Rabaté)

note: 4Une comédie noire et grinçante Gaëlle - 23 février 2017

Une nouvelle chronique sociale réussie de Rabaté !
Didier est boucher, amateur de bande dessinée et… cocu ! Cela lui bousille la vie. Sandrine, son épouse, le trompe avec leur meilleur ami, Éric. Cela fait au moins un an que cela dure, depuis les vacances passées. Il aime sa femme plus que tout, il est patient, mais il ne supporte plus ses mensonges et ne peut définitivement plus encadrer son ancien copain. Il décide donc de se venger.

Australes - Deux récits du bout du monde n° 2
La lune est blanche (Emmanuel Lepage)

note: 5Une épopée intemporelle Gaëlle - 11 février 2017

En Terre-Adélie, de la base française Antarctique Dumont d'Urville vers la station Concordia, La lune est blanche raconte l'incroyable épopée d'hommes et de femmes (scientifiques en premier lieu, mais aussi mécano, cuisinier, etc.) à travers plus de mille deux cents kilomètres de glace et de neige. Plongés dans cet enfer givré, Emmanuel Lepage et son frère, François Lepage, photographe décrivent leur aventure dans le plus grand détail. Rappels historiques, enjeux stratégiques, cauchemars logistiques et considérations plus personnelles sont finement entremêlés. Les photographies de François qui parsèment l'ouvrage renforcent ce sentiment d'isolation en ajoutant une note réaliste à la description.
>> L'EXPO des planches et photographies est visible à la médiathèque jusqu'au mercredi 8 mars 2017. RENCONTRE avec les auteurs le samedi 4 mars à 10 h 30 à la médiathèque. DÉDICACES le samedi 4 mars de midi à 18 h au Centre culturel Athéna.

Rose n° 1 (Emilie Alibert)

note: 4Rose et sa double vie Gaëlle - 11 février 2017

« Rose est souvent ailleurs ». Alors, lorsqu'elle reprend le travail sitôt son père enterré, les messes basses repartent de plus belle.
En fait, derrière ces absences, Rose cache un secret : elle sort de son corps et peut ainsi découvrir ce qui se dit autour d'elle. Épier, écouter, voir, tout lui est possible. Plusieurs pistes sont dévoilée quant au meurtre de son père.
La sortie du 2e tome (sur 3) est prévue pour septembre 2017.

Quatre soeurs n° 1
Enid (Cati Baur)

note: 4Quatre étoiles pour Quatre soeurs Gaëlle - 14 janvier 2017

Elles sont cinq sœurs, mais ont chacune Quatre sœurs. Enid, Hortense, Bettina, Geneviève et Charlie. Elles vivent toutes "seules" dans la vieille demeure de la Vill’Hervé depuis le décès de leurs parents. Dans ce roman, graphique, nous découvrons la benjamine : Enid.
Enid va vivre une grande aventure qui l’amène à explorer les endroits les plus étranges de la propriété et à découvrir une belle légende...
On a hâte de découvrir le 2e tome, Hortense, sous le joli trait de Cati Baur.
Quatre sœurs est aussi disponible en roman à la médiathèque : roman ados ER FER S1.

Sur les ailes du monde, Audubon (Fabien Grolleau)

note: 4Une vie hors du commun Gaëlle - 7 janvier 2017

Un roman graphique biographique sublime, une vie hors du commun, celle d'Audubon !
→ Français d’origine, naturalisé américain, Jean-Jacques Audubon est certainement l’un de nos ressortissants les plus connus outre-Atlantique après Lafayette et Marcel Cerdan ! Peintre et ornithologue hors pair, un brin mythomane, il délaissa femme et enfants pour la poursuite d’un rêve qui tourna à l’obsession.

Room (Lenny Abrahamson)

note: 4Bouleversant ! Gaëlle - 7 janvier 2017

Adaptation du roman éponyme (disponible à la médiathèque), Room est un drame et non un thriller même s'il s'y apparente au début du film.
Filmé à hauteur d'enfant, ce film est bouleversant tant par l'imagination contrainte de Jack que son incroyable interprétation. À voir absolument !

MYSTERIUM (Oleksandr NEVSKIY et Oleg SIDORENKO)

note: 4À la hauteur de sa réputation ! Gaëlle - 7 janvier 2017

Mysterium a remporté un franc succès à sa sortie... et ce n'est pas pour rien !
Pour résumer : c'est un mix entre le Dixit et le Cluedo. À noter que le matériel est somptueux !

Le linge sale (Pascal Rabaté)

note: 3Signé : Le mari de sa femme, enfin le premier Gaëlle - 5 janvier 2017

Ça a attendu 20 ans, ça se mange sans faim et, froid... et tout le monde va trinquer. Qu'est-ce que c'est ?
Martino aura passé plus de vingt ans en prison. C'est beaucoup pour un crime passionnel, mais il faut dire qu'il s'était trompé de cible. Maintenant que la société le libère, il va enfin pouvoir faire éclater la vérité. Il a eu tout le temps du monde pour tout bien préparer.

Ô vous, frères humains (Rénald (pseudo : Luz) Luzier)

note: 4Une adaptation indispensable ! Gaëlle - 4 janvier 2017

Luz fait revivre le traumatisme d'un enfant, Albert Cohen à travers le regard du vieillard qu’il est devenu.
« Si ce livre pouvait changer un seul haïsseur, mon frère en la mort, je n'aurais pas écrit en vain » -Albert Cohen.

Le petit rien tout neuf avec un ventre jaune (Pascal Rabaté)

note: 3"-Ça va ? -Non non, toujours pas, merci !" Gaëlle - 4 janvier 2017

Une tranche de vie banale, celle de Patrick qui cultive avec une certain amour et humour sa dépression. "Je m'enferme chez moi et je m'emmerde, je le fais passionnément et avec conviction, c'est ce que je fais de mieux!"

De rien (Geoffroy Monde)

note: 4Merci Geoffroy Monde Gaëlle - 14 décembre 2016

Bienvenue au formidable spectacle de Geoffroy Monde ! Désopilant metteur en scène, il manipule avec allégresse le ridicule plat et l’idiotie obstinée de notre univers. Préparez-vous à un show absurde et délirant ! De rien

Polina (Bastien Vivès)

note: 4Un personnage qui brise les règles Gaëlle - 14 décembre 2016

L'auteur Bastien Vivès invite à suivre l'émancipation artistique et personnelle d'une jeune danseuse russe. L'adaptation au cinéma est sortie en novembre dernier.

Les funérailles de Luce (Benoît Springer)

note: 3Un étrange duo qui fonctionne Gaëlle - 10 décembre 2016

Une histoire simple qui se déroule dans un bourg pour parler d'un sujet fort : la mort. Luce part en vacances chez son grand-père et côtoie ses amis, ses voisins...
Les personnages sont intéressants, même dans le silence que se plait à dessiner Springer.

Culottées n° 1 (Pénélope Bagieu)

note: 4Les Culottées vous en mettront plein les mirettes ! Gaëlle - 10 décembre 2016

Le portrait de quinze femmes qui ont osé s'imposer dans un monde dominé par les hommes. Des femmes plus ou moins connues qui ont su, à un moment ou un autre de leur existence, prendre leur destin en main. Illustrations et humour pour démontrer la force du sexe faible. Une lecture passionnante et instructive.
Plus de portraits de femmes qui ne font que ce qu'elles veulent sont à découvrir sur le blog de Pénélope Bagieu (lemonde.fr), et le 2e volume est à paraître prochainement.

Tu n'as rien à craindre de moi (Joann Sfar)

note: 2Une histoire d'amour signée Sfar Gaëlle - 7 décembre 2016

Véritable portrait d’un couple contemporain, cet album traverse les questions éternelles de l’amour et les éternelles questions de son auteur : l’art, la religion, l’amitié. Joann Sfar signe ici l'histoire d'un couple qui se regarde, se parle des nuits entières... Il est peintre, elle, thésarde.

Six mois d'abonnement (Gabriel Dumoulin)

note: 4Un témoignage brut Gaëlle - 7 décembre 2016

Gabriel Dumoulin, relate dans Six mois d'abonnement les affres de son célibat qu'il tente de briser grâce à un site de rencontre. Rencard après rencard, il connait toutes les subtilités, les codes et mécanismes de la drague 2.0. Voici une chronique sociale réussie !

Ma vie de réac (Morgan Navarro)

note: 3« On me traite de réac mais je ne le suis pas. Je suis lucide » Gaëlle - 7 décembre 2016

Tous les vendredis sur le site du journal Le Monde, Morgan Navarro anime en bande dessinée la chronique Ma vie de réac. Sa devise : « On me traite de réac mais je ne le suis pas. Je suis lucide ». Bien que le ton soit humoristique, l’auteur porte un regard assez dur sur ses contemporains. Son alter ego est misogyne, homophobe et raciste, mais ce sont surtout les parents, un peu trop mous avec leurs enfants, qui constituent sa cible de prédilection. Par J. Milette, BDGEST.

Oeuvre non trouvée

note: 4Parés au décollage ? Gaëlle - 25 août 2016

Dessins girly, proche du manga.
Tokyo home c'est l'histoire de Julie Wallon - 1 m 67 de bonne humeur, 56 kilos d'énergie et 17 ans d'espièglerie - qui débarque au Japon avec une seule idée en tête : prendre un nouveau départ. Entre idées reçues et clichés en tous genres, elle va tracer son destin !

La rose écarlate n° 1
Je savais que je te rencontrerais (Patricia Lyfoung)

note: 4De l'amour, de l'aventure & du suspense Gaëlle - 25 août 2016

Façon manga, format BD. La Rose Écarlate est la série à succès de Patricia Lyfoung.
► Le Renard, un bandit, s'en prend aux riches nobles et distribue son butin aux plus démunis. Une jeune fille, Maud, s'éprend de sa légende.

Les cahiers d'Esther n° 1
Histoires de mes 10 ans (Riad Sattouf)

note: 5Vivement les 17 prochains tomes ! Gaëlle - 5 août 2016

Un véritable coup de cœur !
Les Cahiers d’Esther nous plongent dans le quotidien d’une fille de 10 ans qui nous parle de son école, ses amis, sa famille, ses idoles.
Dans ses histoires (parfois très drôles !), Esther nous pousse à la réflexion grâce à sa vision du monde et ses réactions face aux angoisses de notre société actuelle.
Retrouvez une planche des histoires vraies d'Esther toutes les semaines dans l'Obs, revue disponible à la médiathèque.

Dream Team (Mario Torrecillas)

note: 4Dream Team... ou presque ! Gaëlle - 5 août 2016

Un gamin surdoué en football fait croire à son père, alcoolique et instable, qu'il est recruté par Arsenal. Tranche de vie touchante !

Oeuvre non trouvée

note: 3La nature de l'Homme Gaëlle - 8 juillet 2016

Florence Dupré-Latour nous dérange avec son roman graphique : Cruelle. Outre les anecdotes détaillées, la violence prend de plus en plus de place dans la jeunesse de l'auteure.
Suite à un événement personnel, elle se remémore la sauvagerie plus ou moins cachée dont elle a fait preuve. Une observation de la Nature brut de l'Homme.

La passion de Dodin-Bouffant (Mathieu Burniat)

note: 3Un récit gourmand Gaëlle - 8 juillet 2016

Surtout, ne lisez pas ce roman graphique le ventre vide...
Dans cette adaptation, Mathieu Burniat propose un récit drôle, chevaleresque, burlesque et poétique. Les personnages sont attachants, les traits sont doux, ils frisent sur le papier.

Zaï zaï zaï zaï (Fab)

note: 5Une belle farce ! Gaëlle - 8 juillet 2016

Un roman graphique saisissant, imprévisible, aberrant... Fabcaro mêle l'absurdité à la réalité.
À lire d'urgence !

Un Océan d'amour (Wilfrid Lupano)

note: 5Une pépite dans l'océan Gaëlle - 29 août 2015

Que d'aventures et de tendresse pour ce couple de Bretons !
À lire de suite !

Mauvais genre (Chloé Cruchaudet)

note: 3Mauvais genre, roman graphique Gaëlle - 29 août 2015

Un récit inspiré d'une histoire vraie que l'on a hâte de découvrir.

LA TRAVERSEE DE L'ORENOQUE (Bernhard Weber)

note: 4La traversée stratégique ! Gaëlle - 2 janvier 2015

Contrer son adversaire ou foncer vers les pièces d'or ? Le dilemme s'impose tout au long de la traversée. Ce jeu n'est pas un long fleuve tranquille... et heureusement! Rapide et efficace.

Retour Haut